L'autel

L’autel est le coeur de l’église.

Toujours situé en hauteur (altus en latin, d’où le nom « autel »), il symbolise le Christ, « la pierre d’angle qu’ont rejetée les bâtisseurs » (Actes 4, 14).

C’est le lieu où s’accomplit le sacrifice parfait qui rend caduques les sacrifices des anciennes religions.

Sa situation dans l’édifice et son importance indiquent que les différentes liturgies sont référées au Christ qui est à la fois l’Autel, le Prêtre et la Victime. Cela explique l’inclinaison des célébrants et des laïcs qui participent à la liturgie ainsi que le baiser que fait le prêtre en arrivant dans le choeur.

Au commencement du christianisme, l’autel est en bois, ainsi que l’attestent les restes retrouvés à Rome.

Les peintures des catacombes représentent des guéridons à trois pieds sur lesquels sont posés des pains et parfois un poisson, symbole du Christ.

Ce n’est que vers le VIe siècle que l’on adopte la pierre où l’on dépose des restes des martyrs.

De nos jours, l’autel est en pierre ou en bois. Dans le deuxième cas, il comporte alors une pierre plate marquée de cinq croix pour rappeler les plaies du Christ ainsi que des reliques de saints.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------