Bienvenue sur le site de la paroisse Saint Pierre Saint Paul

Diocèse de Nanterre sur www.92.catholique.fr

Venez découvrir les informations sur la vie de la paroisse :

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mise à disposition de salles

à Fontenay-aux-Roses (92)

Salles calmes, de plain-pied,

plein sud sur jardin...

pour vos réunions, réceptions, conférences et séminaires...  Renseignements.

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

50 ans de notre cher diocèse de Nanterre...

Rassemblement le 11 juin 2017

au stade Yves du Manoir à colombes

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Saint Siège

Diocèse et Vie de l'Eglise

Fête de Sainte Rita

Scouts et Guides de France

50 ans de la Pentecôte de Port-Galand

   

Cinquième conférence paroissiale: "Peut-on être chrétien sans l'Eglise?"

 

Restauration et embellissement de l’église

 

Habitat et Humanisme...

 

Familles en deuil : Appel

ALPHA classic et  ALPHA couples

Les paroisses St-Pierre et St-Paul de Fontenay aux Roses,

St Jean Baptiste de Sceaux,

et la Communauté des Oblats de Fontenay aux Roses

Organisent les parcours ALPHA en commun ...

 

 Qu’est-ce qu’un scrutin ?

 

Bougies votives - Offrez une intention de messe 

 

Léguer à l’Église catholique

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

50 jours habités de la Joie Pascale !

Voilà une annonce hautement pastorale. En effet, cette nouvelle nous dit bien ce qu’est censée vivre dans la Foi une communauté ayant vécu la Sainte Quarantaine de carême et la fête de la Résurrection du Christ. Il s’agit bien d’une période spécifique qui sépare le jour de Pâques du jour de la Pentecôte, ou plutôt une période mettant ces deux événements en relation, uniques et indivisibles, engendrant la joie. C'est une joie évidente mais hélas souvent théorique pour nous les chrétiens d'aujourd'hui qui avons la chance d'avoir la vision globale de la foi et surtout la connaissance de la succession des événements de Pâques tels qu’ils se sont déroulés il y a 2000 ans. Ce n'était pas le cas des témoins physiques de la mort et de la résurrection du Christ. Certes, eux aussi éprouvaient une joie, mais bien différente de la nôtre. Ce fut plutôt un étonnement admiratif devant tout ce qui leur arrivait, un étonnement évolutif, incomplet et exposé au risque d'une déception. La joie de ces 50 jours, pour les témoins historiques du Ressuscité, ressemblait plutôt à la nostalgie de retrouvailles entre des amis séparés par la haine des hommes et la mort du "Bien-aimé", ensuite réunis dans des conditions qui échappent complètement à la raison.

La joie surprenante qu'éprouvent les disciples reconnaissant le Ressuscité est encore tournée vers le passé et suspendue dans le présent à une attente. Elle est encore assimilable dans la mesure où ils sont capables de se rappeler les moments forts qu'ils ont vécu avec le Christ. C'est grâce aux symboles majeurs vécus avant la crucifixion, tel le partage du pain et de la coupe, qu'ils reconnaissent le Ressuscité lors de chacune de ses apparitions et en éprouvent une joie indicible. Mais, chaque fois, Il disparait à leurs yeux, mettant cette joie à l'épreuve de l’absence et d'une nouvelle attente. L'ignorance de l'avenir, les conditions anormales de la nouvelle apparence du Christ, et surtout l'absence du Paraclet, rendent leur joie bien fragile et pourtant plus réelle que la nôtre, car de plus en plus engagée et engageante. Elle est modelée, d'une part, par les expériences momentanées de la Résurrection, et d’autre part, par l'enthousiasme pascal de plus en plus stable et de plus en plus convaincant. Cette joie, quoiqu’incertaine, est déjà capable de produire les plus belles professions de foi, telles celles des disciples d'Emmaüs ou encore celle de saint Thomas. Elles formulent dans le cœur des apôtres la logique du kérygme qui sera proclamé jusqu'aux confins de la terre. Bientôt, ces professions de foi donneront aux disciples apeurés et désorientés la force nécessaire pour témoigner de la vérité pascale au prix de leur vie.

Pour cela, il leur faudra passer encore par un "événement à risque", annoncé maintes fois par le Christ, mais incompris toujours par ses suiveurs. C'est évidemment l'Ascension, les adieux officiels célébrés par le Christ au terme de ses apparitions. Ils étaient déjà assez forts pour que cela puisse se produire, assez confirmés dans la vérité de la Résurrection pour que le Ressuscité, dans son aspect habituel, disparaisse de leur vue définitivement et puisse retourner chez son Père. Et pourtant, ils n’ont jamais dû se sentir aussi seuls et aussi vulnérables qu'après cette séparation. Le Christ n'étant plus là avec eux, et le Paraclet n'étant pas encore arrivé, ils deviennent une proie facile de leur propre interprétation des choses. De plus, le contexte hostile créé autour de la nouvelle doctrine naissante, fragilisait leur certitude. Ce qui les a préservés du doute et les a tenus ensemble dans la fidélité à la Parole de leur Bien-aimé, ce fut la prière assidue avec Celle qui tiendra bientôt la place de la Mère de l'Eglise. ȏ combien son visage devait leur rappeler le visage de leur Maître. ȏ combien sa présence parmi eux devait les rassurer : Tout cela n’était nullement un mauvais tour que leur jouait le destin. Celle qui a su garder dans son cœur les événements relatifs à la mission de son Fils, ses paroles bouleversantes, ses regards attendris et ses gestes miraculeux, était bel et bien là pour leur rappeler peut être ceci : Soyez sans crainte ! C'est bien mon Fils, la chair de ma chair, vrai Dieu et vrai homme. Il était mort, il est Ressuscité, il est vraiment Ressuscité ! Demeurez dans son amour. Alléluia !

Joyeusement votre, père Robert Lorenc

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rassemblement diocésain du 11 juin 2017

Avis aux donateurs

Si vous souhaitez participer aux frais d'organisation du jubilé du diocèse, nous vous indiquons la marche à suivre : Dans la feuille d’inscription (à l’accueil), remplir la case « je donne » en indiquant l’adresse complète du donateur. Rédiger le chèque à l'ordre de l'ADN (Association Diocésaine de Nanterre) et indiquer au dos du chèque « pour Colombes ». Déposer à l’accueil dans une enveloppe avec mention : « pour Colombes ». Un reçu fiscal vous sera envoyé par le diocèse (don minimum : 10 euros).

Attention : Le don au diocèse ne concerne pas le transport en car. (La participation aux frais de transport sera demandée dans le car).

Merci à tous pour votre générosité !

Albert Waldmann, pour l'EAP

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tous à Colombes !

Et si c'était vous qu'on attendait  là-bas?

Alors qu'allez-vous faire le dimanche 11 juin prochain?

Certes, vous pouvez rester chez vous tranquillement, bien installé dans vos pantoufles et dans votre robe de chambre, sans même aller à la messe car vous n'en  trouverez pas aux alentours... Alors que vous pourriez être là-bas, au stade Yves du Manoir à Colombes... avec des milliers de chrétiens rassemblés autour de l'Evêque pour fêter cet évènement sans précédent : les 50 ans du diocèse, de nombreuses confirmations et bien d'autres évènements encore... 

Certes, vous pouvez vous dire: À quoi bon, c'est loin et il y a le vote pour les législatives. Eh bien, sachez que tout sera mis en place pour que vous ne ratiez aucun de ces deux devoirs. En effet, la paroisse a réservé un car, il vous attendra à la porte de votre église et il vous déposera au retour presque au bureau de vote, avec le bulletin pré-rempli : "je vote pour Jésus"!

Vous pouvez encore vous interroger: Pourquoi suis-je concerné ? Il y aura de toute façon tant d'autres personnes ; même si je n’y suis pas, cela ne se remarquera pas... C’est une façon de voir, bien sûr ! Mais justement, ce seront à toutes ces personnes que vous manquerez, et cela change tout ! Tous ces participants vont vivre des moments historiques, qui ne se reproduiront pas de sitôt, alors pourquoi rester à l’extérieur ? Pourquoi ne pas choisir de vous joindre à eux ? 

Quel dommage de ne pas vivre cette expérience !

Et puis, prévenus bien longtemps à l’avance, et bénéficiant d’une belle organisation, comment pourrons-nous, comment pourrez-vous dire ensuite que rien n’est proposé d’intéressant pour pimenter la vie ? Allez ! Comme le dit le proverbe: La chance sourit aux audacieux ! Alors chers paroissiens, vous êtes en bonne santé ? Vous n'avez pas dépassé les 100 ans ? Vous n'avez pas de tigre ou de boa à garder à votre domicile ? 

Alors inscrivez-vous vite sur Internet http://www.50ans.diocese92.fr/ ou remplissez une feuille d'inscription paroissiale que vous déposerez à l'accueil ! C’est bien en communauté que nous allons vivre cette journée ! Il est encore temps. Nous ferons le reste. 

Et qui sait ? Tout peut commencer pour vous justement ce jour-là: Un coup d'Esprit Saint au cœur n'a jamais fait de mal à personne, bien au contraire !

 Votre curé dévoué, Père Robert Lorenc

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une nouvelle campagne pour le Denier de l'Église est lancée !

La campagne 2016 a été une belle réussite : la collecte a été de 5% supérieure à celle de l'année précédente car vous avez, en nombre, donateurs fidèles et nouveaux donateurs, répondus présent, ce dont vous devez être vivement remerciés.

Grâce à vous, l'Église et en particulier, notre paroisse, peut vivre et remplir sa mission.

Grâce à vous, les prêtres consacrent leur vie au service du Christ et au service des familles, des jeunes ou des moins jeunes.

Grâce à vous, des personnes laïques animent les activités de la paroisse.

Grâce à vous et à vous seulement, car l'Église ne vit que de vos dons.

Le Denier de l'Église représente plus de la moitié des ressources de notre paroisse et est ainsi vital pour sa pérennisation. Si notre paroisse est aussi conviviale et accueillante, c'est parce que vous lui donnez les moyens de vivre et d'évoluer.

Alors, cette année encore, faisons en sorte que, tous ensemble, la participation au Denier de l'Église progresse et que chacun, les plus jeunes d'entre nous notamment, ait à cœur de contribuer à l'épanouissement de notre paroisse pour le plus grand bien de notre communauté et le rayonnement de notre foi.

Merci de votre engagement par votre soutien sans faille !

Pour le Conseil Économique Paroissial,

Guy Peignelin, Gestionnaire Denier de l'Église.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Accueil paroissial

La paroisse a la grande chance de pouvoir compter sur les personnes (femmes et hommes aussi) qui remplissent fidèlement le service de l’accueil depuis longtemps. Cet accueil a besoin de s’étoffer.

En quelques mots, nous pourrions dire que le service d’accueil consiste à: «ouvrir la maison du Seigneur», (ouvrir les portes de l’église, allumer les lumières et les bougies), accueillir toute personne venant s’informer, répondre aux appels téléphoniques, créer du lien par une présence bienveillante.

Et si cet appel était pour vous ? 2h de service une à deux fois dans le mois serait-il envisageable pour vous ? S’organiser en binôme est tout à fait possible. Venez voir comment cela se passe avant de vous décider. Nous avons besoin de vous !

Contact : Responsable accueil: Marie-Alix Vié - Tel: 01 46 61 11 70

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vie de l’Eglise

▪ Sainte Faustine : Prières

 « Ô Jésus, étendu sur la Croix, je T’en supplie, accorde-moi la grâce d’accomplir fidèlement la très sainte volonté de Ton Père, toujours, partout et en tout. Et lorsque cette volonté de Dieu me semblera pénible et difficile à réaliser, je T’en supplie, Jésus, que Tes plaies répandent sur moi force et puissance et que mes lèvres répètent : « Que Ta volonté soit faite, Seigneur ! » (...) Jésus très compatissant, accorde-moi la grâce de m’oublier  moi-même et de ne vivre que pour  les âmes, en T’aidant à l’œuvre du salut, selon la très sainte volonté de Ton Père ... » (PJ 1265).

 « Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être Ton vivant reflet, ô Seigneur ! Que le suprême attribut de Dieu, Son insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur pour aller  vers mon prochain. 

Aide-moi, ô Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux,  que je ne soupçonne et ne juge jamais personne selon  les apparences, mais que je voie ce qui est beau dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide.

Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, pour que je sois attentive aux  besoins de mon prochain et que je ne sourde à sa douleur et à ses plaintes. 

Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, que je ne critique jamais mon prochain, mais que j’aie pour chacun une parole de consolation et de pardon.

Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, pour que je ne sache faire que du bien à mon prochain et que je me charge des tâches les plus pénibles et les plus ingrates.

Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, que je me hâte toujours  de venir  à l’aide de mon prochain en dominant ma fatigue et ma lassitude. (...)

Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, que je sois compatissante aux souffrances de mon prochain.

(...) Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur ! » (PJ 163).

 « Ô Dieu miséricordieux ! Tu ne nous méprises pas, Tu ne cesses de nous combler de Tes grâces. Tu nous rends aptes à entrer dans Ton royaume et, dans Ta bonté, Tu fais remplir par les hommes les places que les anges ingrats ont abandonnées. Ô Dieu de grande miséricorde ! Tu as détourné Ton saint regard des anges révoltés pour le porter sur l’homme repenti. Honneur et gloire  à Ton insondable miséricorde... » (PJ 1339).

 « Ô Jésus, je désire vivre le moment présent, vivre comme si ce jour était le dernier de ma vie, mettre soigneusement à profit chaque instant pour la plus grande gloire de Dieu, tirer de chaque circonstance un bienfait pour mon âme. Tout regarder en considérant que rien n’advient sans la volonté de Dieu. Dieu d’insondable miséricorde, enveloppe le monde entier et répands-Toi sur nous par le Cœur compatissant de Jésus » (PJ 1183).

 « Ô Dieu d’immense miséricorde, Bonté infinie, voilà qu’aujourd’hui toute  l’humanité crie du gouffre  de sa misère, implorant Ta miséricorde, Ta pitié, ô mon Dieu ! Et elle crie de la voix puissante de la misère. Dieu bienveillant, ne rejette pas la prière des exilés de cette terre. Ô Seigneur, Bonté inconcevable, Tu connais  notre misère et Tu sais que nous sommes incapables de nous élever jusqu’à Toi  par nos propres forces. Aussi,  nous Te supplions de nous devancer de Ta grâce et de multiplier sans cesse en nous Ta miséricorde, afin que nous accomplissions fidèlement Ta sainte volonté pendant toute notre vie, et à l’heure de notre mort. Que la toute-puissance de Ta miséricorde nous abrite des traits des ennemis de notre salut, afin que nous attendions avec confiance, comme Tes enfants, Ton ultime venue... » (PJ 1570).

Petite bio

Helena Kowalska est née le 25 août 1905 à Głogowiec en Pologne centrale, elle est la troisième des dix enfants d’une famille d’agriculteurs. Dès l’âge de 7 ans, Hélène ressent un appel à la vocation religieuse. Elle fait part de cet appel à ses parents, mais ils s’y opposent.

À 19 ans, au cours d’un bal auquel elle s’était rendue avec l’une de ses sœurs, elle a une vision de Jésus supplicié lui disant : «Jusqu'à quand vais-je te supporter et jusqu'à quand vas-tu Me décevoir». Elle quitte le bal et se rend à la cathédrale Saint-Stanislas-Kostka (Lodz). En prières, elle entend de nouveau Jésus : il l’invite à partir pour Varsovie et à trouver un couvent. Hélène part en juillet 1924. Elle travaille pendant un an comme fille au pair avant d’entrer le 1er août 1925 dans la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Varsovie.

Elle prend le nom de Sœur Marie Faustine et travaille dans plusieurs maisons de la Congrégation en tant que cuisinière, jardinière et portière. Elle accomplit ces tâches et observe les règles de son ordre sans rien trahir de l'extrême richesse de sa vie mystique.

À partir de 1934, elle écrit un «Petit Journal» suite aux conseils de son confesseur, le père Michel Sopocko qui lui avait défendu de lui parler de ses expériences intérieures pendant la confession.

En 1938, elle meurt de la tuberculose à Lagiewniki, près de Cracovie. De son charisme et de son expérience mystique est né un Mouvement Apostolique de la divine Miséricorde dès 1937 suite à la publication par le père Michel Sopocko de petites images avec au verso le Chapelet à la Miséricorde Divine.

Fruits de la prière

 « Par la prière, l’âme s’arme pour tous les combats. Quel que soit son état, l’âme doit prier. L’âme belle et pure doit prier, sinon elle perd sa beauté. L’âme qui tend vers la  pureté doit prier, sinon elle n’y  parviendra pas. L’âme qui vient de se convertir doit prier, sinon elle tombera à nouveau. L’âme pécheresse plongée dans le péché doit prier pour pouvoir se relever. Ainsi, il n’y a pas d’âme qui ne soit obligée de prier, car c’est par la prière que la grâce descend » (PJ 146).

 « ...l’âme doit être fidèle à la prière malgré les tourments, la sécheresse, les tentations, car c’est le plus souvent d’une telle prière que dépend la réalisation des grands desseins de Dieu, et, si nous ne persévérons pas dans cette prière, nous faisons obstacle à ce que Dieu voulait réaliser par nous, ou en nous. Que chaque âme se souvienne de ces paroles : « En proie à la détresse, Il priait de façon plus instante » (PJ 872).

Et encore

 « Nous devrions prier souvent le Saint-Esprit de nous donner la grâce de la prudence. La prudence est composée de discernement, d’une réflexion raisonnée et d’une  résolution inflexible. C’est toujours à nous qu’appartient la décision finale» (PJ 1106).

------------------------------------------------------------------------------------------------------------